jeu.

30

juin

2011

3 août, 21:04, La Sage, Valais

La corde

 

Geoffroy et les enfants dégringolent sur La Sage. "T'as vu le mec? comme il est baraqué… ses mollets, ses cuisses!" s'écrie une promeneuse.

 

Moi, je descends et remonte à la fois dans le temps. 40 ans en arrière. J'ai 7 ans, je découvre la montagne, à La Sage: le Pigne d'Arolla, la cabane des Aiguilles rouges, le lac bleu, les mazots, les clarines, les raclettes, la marche et le car postal. J'avance dans mes propres traces de petites bottines; je rêve que le village m'accueille comme l'enfant revenue au pays.

 

Déception… je n'y reconnais rien… Où est la poste? et l'aire de pétanque? et la terrasse aux jus de pomme pétillants? Il y a trop de chalets, trop de voitures. Je me sens refoulée sur les bas-côtés. Où mettre la tente?

 

Nous parions sur la butte de la Chapelle Saint-Christophe, en contre-bas du village qui ne nous voit même pas. Un car postal monte en chantant dans les virages. Soudain Niels tire sur la corde qui pend devant la chapelle. La cloche tinte une fois, deux fois… et la dent blanche se découvre.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0