mar.

20

sept.

2011

29 août 08:02, Ubaye

Faire le dedans dehors

 

Comme un escargot, porter sa maison sur son dos.  Puis le soir venu, la déplier pour s'y replier, chez soi. Pouvoir simplement se poser là. Parce que l'envie est là. Que la vue est belle. Que la pluie arrive. Que la fatigue vient. Que ce soir, ce sera là.

 

Toute la journée, habiter le dehors et le soir venu en faire son chez soi. Le sac lourd rend le voyage plus libre.  

 

La chienne aussi pose son sac. Et pendant que d'une toile nous construisons notre dedans, elle s'envole dans un galop fou et tournoie autour de nous. Explosion, débandade effrénée, célébration de la montagne.

 

Puis elle s'allonge, haletante, devant la tente.