jeu.

06

oct.

2011

8 septembre 09:19, Alpi maritimi

Réflexion

 

Il est bizarre ce corps.

Est-ce le mien ?

 

Quand on marche, on ne se voit pas, on voit le monde.

On vit dans sa relation au monde, sans vision réflexive. 

On se vit pleinement, sans se regarder vivre.

 

Je viens d'avoir 49 ans.

Je viens de perdre 18 kilos.

 

Il aura suffi d'une journée de pluie battante pour que je croise, surpris, ce corps dans un miroir. Les kilos fondus le rajeunissent et, conjointement, vieillissent le visage. Les rides se creusent quand les muscles émergent.  J'essaye de me retrouver, de m'accepter, dans ces rides, dans ces muscles. La montagne m'a changé, physiquement aussi.