ven.

20

janv.

2012

29 août 12:08, Ubaye

Au fil d'Ubaye

 

 

 

Sur le pont de bois qui traverse l'Ubaye, nous nous sommes arrêtés. Nous avons posé les sacs et sorti notre casse-croûte. Des craquottes de seigle, 200 grammes de fromage à pâte dure, quelques rondelles de saucisson sec, un petit carré de chocolat. Tel est le menu de nos festins de midi.

 

Deux ans plus tôt, nous avions trouvé refuge ici même, sous une pluie torrentielle, dans la vieille bergerie, à quelques dizaines de mètres du torrent. Le sol de terre battue était couvert de crottes de moutons. Nous avions supendu nos vêtements mouillés à toutes les poutres de la charpente. L'orage a grondé autour de nous de longues minutes. Nous ne savions où nous asseoir. La fin du jour a chassé les éclairs. Nous avions alors étallé les vêtements mouillés sur la tôle qui couvrait la bergerie. Ils fumaient, comme la montagne alentours. Le torrent bouillonnait encore de trop de pluie grise.

 

Aujourd'hui, l'eau laisse passer la lumière et les roches claires du fond la révèlent.