lun.

09

avril

2012

13 septembre 10:52, Roya

Humilité de l'émergence

 

Regardant les toîts de tuiles rouges ponctués des pastilles blanches de la modernité, je trouve cela beau. Je cherche à capturer la courbe de la ruelle, passante, étroite, profonde et fraîche que nous parcourions hier soir. Le rire des enfants qui y résonnait fort. Elle donnait l'envie d'y courrir. Je me dis que la courbe de cette rue est belle, simple, évidente. 

 

Et je me demande pourquoi les rues de nos villes sont devenues si linéaires, rejetant le sens du cheminenment, perdant la langueur du déroulé. D'où vient cette courbe ? Qu'a-t-on perdu pour ne plus la savoir ?

 

Je réalise qu'elle n'a eu que l'humilité de suivre la rivière qui, là, s'élargit en un lac. Le sens de la courbe est tout inscrit dans la raison d'être du village.  La courbe de cette rue n'a jamais été pensée, elle est émergente du paysage, du sens du village à cet endroit. 

 

Nous nous appauvrissons de perdre cette humilité, celle qui laisse émerger les choses des profondeurs, de leur raison d'être.  Et moi j'ai peur, quittant mon voyage, de perdre cette humilité là, celle des peuples premiers, celle qui laisse émerger la profondeur des choses et donne sa force au nomade.