Cet été 2013,  nous partons marcher sur la Via Alpina avec le film dans le sac à dos. Le principe est simple : nous randonnerons de village en village ou en refuge avec l'ensemble d'un matériel - léger - de projection dans le sac à dos. En fin d'après-midi, nous installons le cinéma en plein air. Et invitons le public - vacanciers et habitants -  à assister à la projection du soir. A la nuit tombante, projection du film, ensuite échanges avec le public. Le lendemain, nous repartons vers une autre projection. 

 

Ce projet est primé et soutenu par une bourse de voyage de l'association Via Alpina.

 

 


Un cinéma dans le sac à dos

Retour d'un projet d'été 2013


Onze kilos de matériel de projection vidéo, outre tout le matériel de bivouac, dans le sac à dos… le projet était un peu fou ! C’est pourtant ainsi que j’ai fêté mes 50 ans…

 

Le rêve était né 10 ans auparavant quand, partie fêter mes « quarantièmes grisonnantes » seule sur les chemins du GR5, j’avais croisé la plaque « Via Alpina ». Depuis lors, cet itinéraire transalpin flottait en moi comme une promesse, un rendez-vous à venir.

 

Il fallut attendre que les enfants grandissent un peu. Sept ans plus tard nous avons concrétisé ce rêve. En 2010, nous traversions les Alpes, en famille, en trois mois de marche, de l’Adriatique à la Méditerranée. Au retour, de ce vécu fort, j’ai fait un film comme une invitation poétique à la marche : « 12 pattes et 5 sacs à dos ».

 

L’envie de le diffuser vient, forcément. Et où mieux le diffuser que sur les chemins où nous avons marché, devant d’autres randonneurs et des gens de la montagne ? Ceux à qui la montagne parle. Et c’est ainsi que nous avons chargé le projecteur, l’écran, les baffles et l’ordi dans nos sacs à dos. Marchant la journée, projetant le soir, à l’étape dans des refuges, campings ou gîtes d’étape.

Avant de partir, j’avais envoyé des mails tous azimuts aux hébergements et offices du tourisme de Suisse francophone et des Alpes françaises, leur proposant d’accueillir ce cinéma nomade. Les réactions positives et enthousiastes sont venues… de trois zones bien précises.  Nous avons dès lors organisé notre « tournée » : une première semaine de marche autour des Dents du Midi; une deuxième semaine au Thabor, entre Galibier, Vallée Etroite et Névache; puis une troisième semaine dans le Queyras vers Fontgillarde et Ristolas.

 

A chaque étape, nous étions attendus, accueillis, souvent hébergés et invités à partager le repas. Deux projections se sont organisées à l’improviste : l’une dans une bergerie à côté de laquelle nous avions planté la tente et l’autre dans une pizzeria chez la fille des gardiens d’un refuge où nous avions été accueillis.

 

En général c’est en fin d’après-midi que nous installions l’écran et la projection démarrait à la nuit tombante, vers 20h30 ou 21h. Après le film, l’échange s’engageait avec les spectateurs : questions, commentaires, partage d’expériences.

 

Selon les lieux, l’atmosphère, le ressenti, la perception étaient différents mais le film ne laissait jamais indifférent. Au total, nous avons dénombré quelques 375 personnes qui ont ainsi participé à ces 11 projections nomades (souvent entre 30 à 40 spectateurs et jusqu’à 65).

 

Merci à tous nos hôtes, spectateurs, randonneurs croisés sur les chemins. Beaucoup d’entre vous nous ont confié combien nous les faisions rêver. Au-delà du rêve, il y a eu tant de moments d’émotion dense, et si souvent ces yeux brillants d’envies et de ressentis partagés. Et c’est bien l’envie que nous avions, au retour de notre Via Alpina, de partager le rêve des chemins. Parce qu’un rêve de chemin, c’est le corps qui prend les rêves par les pieds.

 

Anne et Geoffroy, Jephan, Niels et Ushka

 

Le DVD de « 12 pattes et 5 sacs à dos » sera bientôt disponible (quelques améliorations encore à y apporter) et nous sommes ouverts à toute proposition de projection.

 

 

Les souvenirs de la tournée

Calendrier de notre tournée "Cinéma nomade"

Sous réserve de modification suite aux mauvaises conditions météo ou de marche

Zone Martigny-Samoëns-Sixt-Fer-à-Cheval-Vallorcine

24 juillet: projection aux Marécottes CH
26 juillet: projection au refuge de Bostan
27 juillet: projection à Sixt-Fer-à-Cheval, à la salle des fêtes ou au camping municipal
28 juillet: projection à la bergerie du Môle
31 juillet: projection à La Fouly CH

 

Zone Névache-Vallée étroite-Thabor
05 août: projection au refuge I RE Magi
06 août: projection à l'Auberge La Cleida à Plampinet
07 août: projection à la pizzeria La Coccinella à Roubion
07 août: projection au Gîte La découverte à Névache

Zone Queyras
12 août: projection au camping de Ristolas

13 août: projection à l'Alpage tangente à Fontgillarde

 

N'hésitez pas à nous rejoindre à l'un ou l'autre de ces rendez-vous sur les chemins alpins!

Souvenirs de tournée

24 juillet - Nous sommes à pied d'oeuvre, dans le Valais Suisse. Les sacs à dos sont pleins, lourds (dont 11 kilos de matériel de projection). Première projection ici ce soir. Ensuite, départ tôt, vers le haut, pour rejoindre les sentiers et la Via Alpina.

24 juillet: Une dizaine de personnes dans le salon de Christine aux Marécottes, doux et dense. Rencontre et regards croisés le lendemain.

26 juillet: Le refuge du Bostan fut un moment magique. Certains étaient montés de la vallée. L'endroit est magique aussi. Merci à Emmanuel et aux deux filles qui l'aident.

27 juillet: Le camping de Sixt-fer-à-cheval est un de ces endroits préservés, simple, clair, évident. Comme si toute la complexité que s'invente l'occidental en vallée avait été laissée plus bas, en aval. Comme si il suffisait d'aller au bout d'une route, d'une vallée, dans le décor d'un cirque magnifique pour que le reste, le superflu, se dissolve. La projetion sous le préau avec une quarantaine de personnes fut un beau moment. Tout cela doit beaucoup à Thomas, complice voyageur qui fit le tour du monde en vélo et à voile, il y a peu.

28 juillet: Nous avons manqué Anterne et le refuge Alfred Wills !

Car la réserve où il est implanté n'autourisait pas le passeg d'Ushka ...

Dommage vraiment, ce fut notre première réponse, et l'envie était forte et réelle.

 

A la place, dans le grenier d'une bergerie d'alpage du lac de Gers. Nous avons projeté devant le berger et ses woofers, après avoir partagé le fromage. Puis le café au matin trempé d'orage.

31 juillet: Enfin, la Fouly, en bout de vallée Suisse avant le massif du Mont-Blanc. Après notre visite il y a 27 annnées, la vallé et le camping on pas mala changé. Sous le chapiteau (dite "cantine") dressé pour le 1 er août, nous avons projeté devant 60 personnes captivées. Myriam et ses deux amies nous avaient rejoints.

01 août: Nous partons prendre les enfants qui arrivent en train à Valence puis rejoignons le Thabor, la Clarée et la Vallée étroite pour une deuxième semaine de projection.

02 août - Nous voici en équipée Via12pattes! Les enfants nous ont rejoints et sont prêts pour nous aider à porter tout le matériel, ouf!

05 août - Nous progressons dans le très beau massif du Thabor et arrivons au refuge I RE Magi pour la première projection de cette semaine. Quel accueil! Chaleureux, enthousiaste… italien! Nous partageons le repas du soir avec les randonneurs hébergés au refuge: antipasti, polenta, tiramisu, une ô combien délicieuse cuisine italienne! Ensuite, projection dans la véranda du refuge devant une quarantaine de personnes. Très chouette ambiance, les gens rient, sont émus, captivés. Un tout grand merci à Rosalba pour cet accueil!

06 août - Nous repartons de I RE MAGI après un super petit déjeuner. Nous partons en direction de PLAMPINET, un très beau village. Nous arrivons au gîte de la Cleïda et plantons nos tentes dans leur prairie, et partageons un apéro en leur compagnie. Puis on a mangé sur une petit table avant de faire la projection en plein air, où les personnes avaient l'air très intéressé. Les questions étaient très intéressantes

07 août - Arrivée à Névache. Petit détour néanmoins par la pizzeria de Chiara, la fille de la gardienne du refuge de I Re Magi. Chiara a tenu le refuge plusieurs années quand ses enfants étaient petits avant de redescendre dans la vallée pour ouvrir la pizzeria La Coccinella, juste en face du camping de Névache. A nouveau, un accueil chaleureux, généreux, enthousiaste et italien! Après avoir dégusté une délicieuse pizza, nous projetons le film à l'improviste au milieu de la salle à manger devant une dizaine de clients et Chiara, Roberto et leurs aides. Merci beaucoup Chiara!

07 août en soirée - Arrivée au superbe Gîte La découverte au sein de la ville basse de Névache. Magnifique bâtisse. Le gîte est plein ce soir! Nathalie Morelle, responsable de la Via Alpina, y est également pour voir le film. Nous partageons la raclette avec tout le monde et projetons ensuite le film devant une cinquantaine de personnes, randonneurs de passage, personnes en séjour ou venues via l'office du tourisme, et sous l'orage qui gronde au dehors.

08 août - Météo pluvieuse et orageuse annoncée pour toute la journée. Nous profitons encore un peu de l'ambiance sèche et accueillante du gîte de la Découverte (fondé en 1971 par Jérôme Pinoncély, promoteur également du ski nordique) avant de reprendre notre tournée nomade.

11 août - Nous voici dans le Queyras... Où nous sommes en train de planifier de nouvelles projections...

12 août - Les projections du Queyras s'organisent: ce soir au camping La Monta à Ristolas et demain soir, mardi 13, dans notre village d'élection: Fontgillarde.

12 août - camping La Monta. Nous sommes accueillis par Didier et ses accolytes. On monte l'écran sous les arbres. Il y a là une petite scène qui sert aux animations pour les enfants. Didier nous invite ensuite à manger. Il est au four et au fourneau... à pizza. Vers 20h30, Paul qui fait la formation CAB de guide accompagnateur de randonnée avec Geoffroy nous rejoint avec son groupe d'une quinzaine de Belges en vacances à Ristolas. Dans le camping, nous retrouvons aussi Didier, et sa famille, de l'AlpinMuzetJazz le Dahu qui, chaque année, fait swinguer Fontgillarde. Une projection sous les étoiles!

13 août - veille de fête à Fontgillarde. A 20h30, tout le village converge vers l'Alpage tangente où il faut rajouter des chaises pour tous les accueillir devant l'écran! Voilà 16 ans que nous venons au village deux fois par an et cela nous fait chaud au coeur de les voir tous ainsi rassemblés pour partager ce moment autour de notre film.

Quelques extraits du film

Presse

Magazine Carnets d'Aventures n°31 - mars avril mai 2013
A télécharger: 12 pattes et 5 sacs à dos, la traversée des Alpes en famille: un article sur notre Via paru dans la revue.
20-25 CA31 ViaAlpina-V5.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Les aventures d'Ushka à travers les Alpes

Article paru dans Mon chien magazine n°23 - décembre 2010