Les Escartons

Ici commencent à s'empiler les regards plus anciens qui concernent notre avancée à travers les Escartons.

 

mer.

05

oct.

2011

21 août 16:44, Escartons

Le chemin des Escartons

 

Il n'y a pas de torrent ici, la vallée n'est que silence. L'herbe est rase, les moutons sont repartis. J'avance sur le chemin comme sur un fil tendu au creux du vallon.

 

Autour de moi, la montagne retient son souffle et me regarde la traverser, comme jadis elle surveillait le passage des colporteurs en écriture qui passaient d'un escarton à l'autre. Les plumes à leur chapeau reflétaient leur savoir: une plume pour les lettres, une autre pour les chiffres et une autre encore pour le latin.

 

A mon chapeau, il y a une plume de chocard et c'est la piste d'un loup que j'imagine croiser ici.

 

 

jeu.

07

juil.

2011

21 août 17h18, Escartons

Le chemin

 

Le chemin s'étire déjà loin derrière nous. Je me souviens des premières semaines. Seul le coca autrichien nous faisait avaler les cols… Je construisais alors ma bulle de l'instant présent, fragile cocon que je déplaçais comme une carapace sécurisante. Ne considérer que le mètre devant moi, coloré aux couleurs des pierres du chemins, des fleurs qui le bordent; lui seul existe. Plus loin est flou, gris, incertain et peurs mêlées.

 

Aujourd'hui, cheminer est devenu notre mode de vie. 1000 mètres de dénivelé? 1000 mètres de dénivelé! On ne (ré)fléchit plus, on avance.

 

De mètre en mètre, j'ai coloré le chemin; l'incertain s'amenuise. Je commence à croire que la mer n'est plus très loin.

 

 

3 commentaires